Enquête sur les valeurs des jeunes et la citoyenneté - 2016


L'enquête sur les valeurs des jeunes et la citoyenneté réalisée en 2016, suite aux attentats commis en France en 2015 par des chercheurs du GEMASS vise à mesurer et rendre compte du degré de « radicalité » au sein d’une partie de la jeunesse française, ainsi que de leur degré d’acceptation de la violence. Près de 7 000 lycéens, scolarisés en classe de seconde de différents lycées ont été interrogés par questionnaire afin de mesurer l’impact des idées radicales sur un large échantillon. L'enquête tente en particulier d’identifier la « disposition » des jeunes à l'égard de la radicalité et les principaux facteurs qui peuvent lui être associés.

  • Données disponibles /
  •  lil-1238

Descriptif de l'enquête

Titre alternatif : Enquête sur la radicalité des jeunes - 2016
N° d'identification : lil-1238
Producteur(s) :
  • Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne (GEMASS) - CNRS
  • Institut National pour la Jeunesse et l'Éducation Populaire (INJEP) ,
  • Ministère de la culture ,

  • Citation bibliographique

    Modèle de citation : Enquête sur les valeurs des jeunes et la citoyenneté - 2016, GEMASS - CNRS (producteur), ADISP (diffuseur)

    La source des données diffusées doit apparaître dans les publications s'appuyant sur ces données (notes de bas de pages, références bibliographiques, légendes de tableaux).

    Étendue de l'enquête

    Classification :
  • Opinions
  • Mots-clefs :
  • Jeune
  • Opinion
  • Religion
  • Opinion politique
  • Extrémisme religieux
  • Extrémisme politique
  • Radicalisme
  • Violence
  • Date(s) de collecte : début = 2016-09 - fin = 2016-10
    Pays : France
    Univers : Lycéens de seconde de 4 académies de métropole : Aix-Marseille, Créteil, Dijon et Lille.
    Unité géographique : France métropolitaine
    Unité d'analyse : Individus
    Type de données : Données d'enquêtes individuelles
    Nombre de fichiers : 1 fichier de données
    Notes : Cette enquête a été réalisée dans le cadre de « l'appel à propositions sur tous les sujets pouvant relever des questions posées à nos sociétés par les attentats et leurs conséquences » lancé par le CNRS à la suite des attaques terroristes de 2015. Elle a abouti à la rédaction d'un ouvrage collectif dirigé par Olivier Galland et Anne Muxel : La tentation radicale. Enquête auprès des lycéens, 2018.

    Méthodologie et traitement

    Méthode d'échantillonnage : Dans chaque académie les concepteurs de l'enquête et le rectorat (en lien avec le correspondant radicalité) ont choisi de 4 à 7 lycées généraux-technologiques, professionnels ou polyvalents, soit un total de 23 lycées enquêtés. Il s'agit de lycées de centre-ville mais aussi et surtout de lycées de banlieues populaires, ainsi que de lycées ruraux. Le choix des lycées n'a pas visé à constituer un échantillon d'élèves représentatif des 4 académies ni a fortiori de métropole ou de France entière. Il vise à obtenir un échantillon d'élèves qui sont plus souvent d'origine populaire et immigrée et résidant plus souvent en ZUS que la moyenne française, et à compléter cet échantillon par des élèves de lycées de zone périurbaine, qui sont plus souvent d'origine rurale que la moyenne française.
    Mode de collecte : Questionnaires auto-administrés
    Type d'instrument de collecte : Questionnaires papier ou web.
    Caractéristiques de la collecte : Passation du questionnaire dans le lycée auprès des lycéens de seconde présents ce jour-là (parmi les 23 lycées enquêtés, un seul comptait un nombre élevé (près d'un tiers) de lycéens dispensés par leurs parents de répondre au questionnaire).

    Version de l'enquête

    Version des fichiers : Version 1
    Date de la version diffusée : 2018-06-14


    Documents relatifs à l'enquête

    Tous les documents disponibles seront communiqués avec le(s) fichier(s) de données.

    Partage sur les réseaux sociaux

      Partager sur Twitter   Partager sur Mendeley